Chroniques 1896

 

Dernière mise à jour / Letzte Änderung : 31 / 03 / 2021 par MJR

 

 

Fortifications, ouvrages en cours de construction

 

 

Empire allemand

 

Cette rubrique concerne les fortifications allemandes en cours de construction ou de modernisation, sur le territoire allemand, en tenant compte des frontières de l’année en cours.

 

Allemagne, front Est

 

Place forte de Graudenz

Ouvrage en cours de construction :

I-Werk Gatsch (1896-1898).

Source : S0081 : Rudi Rolf : Die Deutsche Panzerfortifikation. Die Panzerfesten von Metz und ihre Vorgeschiche ; 1991 ; Biblio Verlag, Osnabrück.

 

Allemagne Front Ouest

 

Place forte de Metz

Ouvrages en cours de construction :

Plappeville-Batterien (1895-1899), 2 batteries cuirassées dotée chacune de 4 obusiers de 15 cm et d’un observatoire cuirassé, d’un abri pour les artilleurs et les munitions.

 

Place forte de Strasbourg – Mutzig

 

Feste Kaiser Wilhelm II, groupe fortifié de Mutzig

Ouvrage en cours de construction :

West-Fort Fort Ouest (juillet 1895-1897) ; fort triangulaire, batterie n°5 avec 4 obusiers de 150 sous coupole cuirassée (15 cm H.P.T. 93) ; 2 tourelles cuirassée à éclipse avec un canon de 6 cm P.T. pour la défense rapprochée ; 2 cloches d’observation d’infanterie (W.T. ancien modèle)

J 5 – abri d’infanterie n°5 (1896).

 

Allemagne Front Sud

 

Place forte d’Ingolstadt.

Rive droite du Danube

Ouvrage en cours de construction :

Zwischenwerk Nr. 6 – Werk 234 (30 mai 1895 – 1er juin 1897), au nord-ouest de la gare de Manching. Ouvrage intermédiaire à fossé plein d’eau, sous la forme d’une demi-redoute. L’ouvrage n’a pas été achevé, seul la caserne de gorge à douze alvéoles et une partie des remparts et du fossé ont été construits. Construction assez simple sans traverses-abris ou casemates sous le rempart. Etat : les débris de l’ouvrage qui a été détruit à l’explosif sont encore visibles dans une boucle de la rivière Paar.

 

France

 

Cette rubrique concerne les fortifications françaises en cours de construction ou de modernisation, conformément aux frontières de l’année en cours.

 

France Front Ouest Côtes de la Mer du Nord, de la Manche et de l’Atlantique.

 

Place forte de Cherbourg

Ouvrage en cours de construction :

Batterie de la digue de Querqueville (1890-1896), NO de Cherbourg. Tous les canons étaient sur affût à pivot central.

 

Place forte de Lorient

Ouvrage en cours de construction :

Batterie de Kernavest (1895-1905) 2 batteries bétonnées.

 

France Front Sud Est

 

Place forte de Briançon

Ouvrage en cours de construction :

Position du Lenlon (1890-1900) position complémentaire du fort de l’Olive face aux principaux passages frontaliers.

 

Place forte de Tournoux

Ouvrage en cours de construction :

Tunnel du Parpaillon (1892-1900), NO de Tournoux. Ouvrage creusé sous le col de Parpaillon.

 

France Front Sud Corse

 

Fortifications de Bonifacio

Ouvrage en cours de construction :

Batterie annexe 2 ou batterie 2 de Bonifacio (1895-1898). Armement 4 canons de 95 mm Lahitolle Mle 88.

 

Pays-Bas

 

Cette rubrique concerne les fortifications néerlandaises en cours de construction ou de modernisation, conformément aux frontières de l’année en cours.

 

Ligne d’Utrecht « Waterlinie »

 

Secteur de Ilpendam

Ouvrage en cours de construction :

Fort aan de Nekkerweg (1895-1897), également dénommé Fort aan de Neckerweg, Infanteriepost aan de Neckerweg, Infanteriepost bij Welgelegen, Fort Halfweg et Fort aan de Volgerweg. Construit sur l’emplace d’un ouvrage en terre érigé en 1889. Renforcé par des casemates à l’épreuve des bombes en 1912-1913. Commune de Beemster. Classé aux Monuments historiques de la Province de Hollande du Nord « Provinciaal Monument Noord-Holland » et au patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Secteur de Zaandam

Ouvrages en cours de construction :

Fort aan Den Ham ou Fort Den Ham (1894-1898), modernisé 1900-1903.

Fort bij Spijkerboor (1894-1896), construit sur l’emplacement d’un ouvrage en terre de 1886-1887, renforcé en 1910-1913 par des casemates à l’épreuve des bombes et en 1911 installation d’une coupole d’artillerie jumelée Krupp pour 2 canons de 10,5 cm, unique exemplaire en Europe. Commune de Beemster. Classé aux Monuments historiques de la Province de Hollande du Nord « Provinciaal Monument Noord-Holland » et au patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Secteur de Ouderkerk

Ouvrage en cours de construction :

Fort in den Botshol (1895-1896), dénommé également Fort in de Botsheol ou Fort in de Waver-Botshol. Initialement un ouvrage en terre, commune de De Ronde Venen. Classé aux monuments historiques « Rijksmonument » et au patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Expériences, innovations et progrès de la fortification et de l’artillerie de siège et de forteresse

 

 

Allemagne

1896 : Mise en service de l’obus de 21 cm Mle 96 (21-cm-Granate 96), dénommé « Rippengranate » chargée à 17,5 kg d’explosif.

Source : S0596 : Generalleutnant a.D. Schirmer : V. Teil : Das Gerät der schweren Artillerie ; Verlag Bernard & Graefe, Berlin ; 1937, p. 16.

25/06/1896 : Création de l’artillerie lourde de l’armée de campagne allemande.

Source : S0596, p. 16.

 

France

1896 : adoption du nouveau canon de campagne français : le canon de 75 mm.

 

 

Chroniques / Zeittaffel

 

 

1896 Divers

 

France, Paris : visite du tsar de Russie.

En 1896, voyage du tsar Nicolas II en France et visite à Paris.

Source : S1230.

 

France, artillerie : adoption d’une nouvelle pièce d’artillerie de campagne.

L’état-major français adopte un nouveau canon de campagne français : le canon de 75 mm.

Source : S1070.

 

Allemagne, Reichsland, Strasbourg : la planification de la mise en état de défense en temps de paix et positions de la Bruche.

Déjà en 1896 le chef de l’état-major général de l’armée, le général comte de Schlieffen avait déjà évoqué la mise en place des positions de la Bruche entre la forteresse Kaiser Wilhelm II de Mutzig et la place forte de Strasbourg. Cette position permettrait, suivant sa position, d’obliger un ennemi attaquant du sud vers le Nord sur la rive gauche du Rhin, de contourner la place par l’ouest, pour l’attaquer par la suite par le nord-ouest, et préparer le siège de la place forte. Ceci permettrait aux défenseurs allemands, de d’attaquer et de battre séparément les forces ennemies séparées par les positions de la Bruche.

Bien que l’on ne trouve rien sur ce sujet dans le mémoire, il est facile de faire le rapprochement avec le fort d’arrêt Lötzen et de la ligne de fortification des lacs de Masurie en Prusse Orientale, qui ont permis en 1914 de séparée les forces russes, l’armée Njemen et Narew, qui furent ensuite battues et détruites lors de la bataille de Tannenberg.

Source : S0060 : Werner Lacoste : Die Festung Neubreisach und die Rheinbrückenköpfe im System der deutschen Oberrheinbefestigungen 1871 – 1916 ; Die Armierungs- und Vorfeldstellungen im Bereich der Festung Straßburg 1914 – 1916 in Sonderheft 29 der Reihe DAWA Narichten ; Edition juin 1997, p. 46.

 

Avril 1896

 

France : démission du gouvernement.

Le Sénat français opposé à la Chambre des députés obtient la démission du gouvernement.

Source : S0131.

 

Juin 1896

 

Allemagne, Strasbourg place forte : un pont de guerre pour Kehl.

Budget de la guerre allemand pour l’exercice 1896-97, budget extraordinaire : une demande de crédits de 437 500 francs, au titre du service du génie, pour créer à Kehl un matériel spécial de ponts sur le Rhin « schweres Brücken-Train ».

Source : S0444.

 

Juillet 1896

 

France : adoption de l’Internationale par le parti ouvrier.

Le parti ouvrier français réuni à Lille définit sa doctrine et adopte le chant de « l’’Internationale » créé en 1888 par Eugène Pottier et mis en musique par les frères Degeyter, comme hymne officiel.

Source : S0131.

 

22 juillet 1896

 

Allemagne, Malmedy - Elsenborn : manœuvre de siège avec attaque de vive force des fortifications de campagne.

Le 22 juillet 1896 ont commencés des manœuvres de siège et des exercices d’attaque sur le terrain de la Haute Yenn, entre Malmedy et Elsenborn et surtout sur la grande place de manœuvres d’Elsenborn. Le but de la manœuvre était l’attaque d’une forte ligne de fortifications de champ de bataille, construite par le 8e bataillon de pionniers, arrivés dès le 17 juillet 1896, aidé par un grand nombre de soldats des autres armes.

Source : S0444.

 

6 août 1896

 

France, colonies : Madacascar est déclarée colonie française.

Le 6 août 1896 Madacascar est déclarée colonie française.

Source : S0131.

 

Octobre 1896

 

Allemagne, Strasbourg place forte : garnison des forts.

L’annuaire de garnison de Strasbourg, publié en automne 1899, nous livre ces informations :

Fort Grossherzog von Baden : garnison constituée par les 7e et 8e batteries « 7. Batterie. 8. Batterie », du 2e groupe d’artillerie « 2. Abtheilung » du régiment d’artillerie à pied n°10 « Fuss-Artillerie-Regiment Nr. 10 ».