Fort IX – Fort Illkirch - Fort Werder - Fort Uhrich

 

Dernière mise à jour : 5 août 2019

 

Fort IX – Fort Illkirch - Fort Werder – Fort Uhrich

 

Tableau d’André Brauch représentant le Fort Werder vers 1910 environ

Situation géographique et stratégique

 

Front sud de la ceinture des forts détachés de Strasbourg.

Commune d’Illkirch-Graffenstaden.

Situé au sud d’Illkirch-Graffenstaden, près du canal du Rhône au Rhin.

Carte de 1870 de la zone où a été construit le Fort IX au sud l’Illkirch

Distances avec les autres ouvrages

 

Fort von der Tann - Fort Lefèbvre : 2,898 km (1,801 miles).

Fort Kirchbach : 9,6 km (6 miles).

Fort Schwarzhoff – Fort Hoche : 3,797 km (2,359 miles).

Zwischenwerk Werder-Schwarzhoff : 2,332 km (1,449 miles).

Enceinte urbaine : 7,6 km (4.8 miles).

 

Caractéristiques générales

 

Grand fort détaché de ceinture à fossé plein d’eau de type Biehler, au tracé pentagonal de lunette aplatie. Comprend 4 traverses-abris et 5 plates-formes d’artillerie doubles par face, 1 traverse-abri et 2 traverses en terre et 4 plates-formes d’artillerie simples par flanc, une grande poudrière de guerre sous chaque flanc. Vaste corps de casemates pour la caserne et les locaux d’artillerie, à deux niveaux, situé sous les plates-formes d’artillerie des faces et du saillant, comprenant de l’aile gauche Les deux façades de la caserne s’ouvrent sur deux cours intérieures. Le flanquement à partir du rempart, des deux caponnières d’épaule et des demi-bastion droit et gauche de la gorge ; poterne principale sous traverse en capitale comportant des locaux de stockage et une écurie ; latrines dans le bloc droit et gauche de la gorge (2 x 4 pièces) ; entrée protégée par un tambour avec blockhaus de garde et place d’armes de gorge.

Façade de gorge de l’entrée du fort

Photographie © MJR 20160829-A47203. (Tous droits réservés).

 

Construction (gros œuvre)

 

1873 – 1876 (1877 selon certaines sources)

 

Modernisations

 

1887-1890 : une partie de l’ouvrage est renforcé : les locaux sont couverts par une couche de sable ‘une épaisseur d’un mètre et une couche de béton de 1,20 m placé sur les superstructures. Les murs exposés au tir de l’artillerie sont munis d’un couloir de sable large d‘un mètre. Installation de batteries annexes. Installation d’une caponnière de saillant et réaménagement des caponnières des flancs pour les canons révolvers de 3,7 cm.

1890 – 1914 : installation de portes blindées et de volets blindés sur les créneaux, installation e nouveaux blindages sur les fenêtres, renforcement d’une des grandes poudrières du temps de guerre.

1898-1899 : installation d’un observatoire cuirassé d’artillerie modèle « P.B.St.96 » au profit de la batterie n°38 pour 3 canons de 10 cm sur affûts à boucliers installée sur le glacis du flanc gauche du fort.

 

Dénominations successives

 

1873 : Fort IX – Fort Illkirch.

1er septembre 1873 : Fort Werder.

Avril 1919 : Fort Uhrich.

1940 – 1944 : Fort Werder.

1945 environ : Fort Uhrich.

 

Biographie General von Werder

General von Werder vers 1870

 

Mission

 

Le Fort IX – Fort Werder – actuel Fort Uhrich couvre le front sud de la ville. Le fort borde le canal du Rhône au Rhin près de l’écluse 87 et la seule grande route qui conduit du sud vers Strasbourg. A l’est de cette route, en direction du Rhin, s’étend la vaste forêt rhénane, très humide, qui constitue un obstacle naturel d’importance. Son relief est de 15 mètres. Le front est couvert par les prairies marécageuses de l’Ill.

Accès et visites

 

Le fort Uhrich a été aménagé en parc public libre d’accès pendant les heures d’ouvertures. L’accès à l’intérieur du fort est interdit. En effet, après l’incendie du dépôt de carburant allemand dans la nuit du 23 au 24 novembre 1944, une partie intérieure de l’ouvrage s’est effondrée et l’ensemble e la structure est très affaiblie. On peut faire le tour e l’ouvrage à l’extérieur du fossé et à l’intérieur entre le fossé et les remparts. Toutefois le bâti est peu visible compte tenu du choix e la municipalité de ne pas réduire la végétation. Attention portail à commande électrique, qui se ferme automatiquement à l’heure prescrite.

 

Chroniques / Zeittafel