Fort I - Fort Wantzenau - Fort Fransecky - Fort Ney

 

Dernière mise à jour / Letzte Änderung : 27 / 01 / 2021 par MJR.

 

Voici l’essentiel des informations disponibles concernant le Fort I – Fort Fransecky. Ces textes sont encore rédigés en grande partie uniquement en langue française. Toutefois, petit à petit nous traduisons les différentes rubriques en langue allemande. Lorsque cela est possible nous utilisons les textes originaux avec l’orthographe de l’époque.

 

Hier finden Sie die Informationen zu Fort I – Fort Fransecky. Die meisten Texte sind noch meisten nur in französicher Sprache verfasst. Aber nach und nach übersetzen wir jedoch die verschiedene Abschnitte ins Deutsche. Soweit es möglich ist verwenden wir die Originaltexte mit der Schreibweise aus dieser Zeit.

 

Sources / Bibliographie : voir rubrique Bibliographie en dernière page du site / Sehe letzte Seite.

 

Signification des raccourcis utilisés pour les auteurs des photographies et les sources des documents :

Bedeutung der Abkürzungen der Quellen für Fotos und Dokumente :

 

1er RG : documents et photographies des archives du 1er régiment du génie.

AD67 = Archives départementales du Bas-Rhin ; Strasbourg.

AVES = Archives de la Ville et de l’Eurométropole de Strasbourg.

BA = Bundesarchiv (archives fédérales allemandes)

BA-M = Bundesarchiv Abteilung Militärarchiv, Freiburg

BA-Stutt = Bundesarchiv, Stuttgart.

BCGS = Bibliothèque du cercle de garnison de Strasbourg

BMS = Bibliothèques Municipales de Strasbourg.

BNF Paris = Bibliothèque Nationale de France

BNUS = Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg

BP = Burtscher Philippe

CESFS = Cercle d'études et de sauvegarde des fortifications de Strasbourg

GAK = Generallandessarchiv Karlsruhe GEN =documents du service du génie, actuel USID et ESID de Strasbourg.

GSTAPK = Geheimes Staatsarchiv für Preussischer Kulturbesitz (Archives secrètes de l’héritage culturel de Prusse), Berlin - Dalem.

MJR = M-J. Richard

SHD = Service Historique de la Défense, Vincennes.

Entrée de gorge du fort Ney.

Source / Quelle : Photographie / Foto © MJR 2010-04.

 

Situation géographique et stratégique / Geographische und Strategische Lage

 

 

Situation géographique / Geographische Lage

Le fort Ney est situé au Nord de Strasbourg, sur la limite nord du ban de la commune de Strasbourg, au nord de la forêt de la Robertsau, sur la rive droite de l’Ill. Il est légèrement dominé à 2 000 mètres sur sa gauche par les hauteurs qui s’élèvent en avant de Reichstett.

Fort Ney liegt am nördlichen Rand der Gemeinde Straßburg, am Rand vom Wald von der Ruprechstau, am rechten Ufer der Ill. Er wird 2 000 m links von den Höhen vor Reichstett leicht dominiert.

 

Situation stratégique / Strategische Lage

Le Fort Fransecky est un des ouvrages de la ceinture des forts détachés de Strasbourg. Il est situé sur la rive gauche du Rhin, dans le secteur Nord de la place forte. 

Fort Fransecky ist eines der detachierten Forts von Straßburg. Es ist auf der linken Seite vom Rhein, im nördlichen Verteidigungsbereich der Festung.

Entrée de gorge du fort Ney.

Source / Quelle : Photographie / Foto © MJR 2010-01

 

Cartographie / Kartierung

 

 

L’étude des anciennes cartes permet de voir l’évolution de l’environnement du fort.

Mit der Studie der alten Karten kann mann die Verwandelung der Umgegend vom Fort sehen.

 

1870 : Extrait de carte des environs du site de construction du fort Wantzenau, Fort I, Fort Fransecky, actuel fort Ney.

1870: Ausschnitt von einer Karte vor dem Bau des Fort Wantzenau, Fort I, Fort Fransecky, aktueller Fort Ney.

Source / Quelle : collection BP.

 

1904 : Extrait d’une carte spéciale à l’échelle 1 :75 000 avec l’emplacement du Fort Baden / fort Frère inscrit à l’encre noire.

1904 : Ausschnitt von einer Spezialkarte Maßstab 1 :75 000., das Fort Baden / fort Frère wurde mit schwarzer Tinte eingezeichnet

Source / Quelle : Collection / Sammlung MJR.

1914/05 : Carte du plan de mise en état de défense de la place forte de Strasbourg par l’artillerie. En bleu les positions, abris et batteries à construire ou aménager pendant les 20 premiers jours de la mise en état de défense, et en rouge ceux qui doivent être construits après les 20 premiers jours de la mise en état de défense. Chaque position de part et d’autre du fort comprend en règle générale un abri d’infanterie, un réseau de tranchées couverts par un réseau de fils surmonté de barbelé. La ligne principale de résistance est restée sur la ligne des forts détachés. Entre la berge droite de l’Ill et la rive gauche du Rhin, aucune tranchée n’a été prévue à cause de la proximité de la nappe phréatique. Les tranchées sont remplacées par des levées en terre. Une seule position d’artillerie est installée au sud du Fort Fransecky.

Armierungs-Karte der Artillerie von mai 1914 : in blau die Stellungen, Unterstände und Batterien die gebaut oder Angelegt werden sollen vom 1. Bis 20. Armierungs-Tag, in rot die gleichen die nach dem 20. Armierungs-Tag gebaut oder angelegt werden. Jede Stellung in den Zwischenräumen beträgt ein Infanterie-Untertreteraum, eine reihe von Schützengräben die von einem Drahtverhau der mit Stacheldraht überlegt ist der die Stellung schützt. Die Hauptkampflinie bleibt auf der Linie der detachierten Forts. Zwischen dem rechten Ufer von der Ill und dem linken Ufer vom Rhein, wurde keine Schützengräben vorgesehen. Das Grundwasser ist zu hoch und die Gräben wurden durch Erdanschüttungen ersetzt. Eine einzige Batterie der Artillerie ist hinter dem Fort Fransecky vorgesehen.

Source / Quelle : archives GSTAPK, collection / Sammlung CESFS.

 

1915 : Extrait d’un plan topographique annoté par le renseignement militaire français. Sont indiqués en rouge les réseaux de fil de fer et de barbelé, les tranchées, la position des batteries, datant de la mise en état de défense de 1914-1915, qui n’est pas achevée à cette époque. Tous les abris et batteries d’intervalle installés entre 1887 et 1890 environ, sont en noir. Les abris sont marqués « Inf » ou « Mun », les services français ne font pas de différence entre les abris d’artillerie et les abris à munitions.

Auszug aus einem topografischen Plan der im Jahr 1915 vom französischen Militärgeheimdienst überschrieben wurde. In Rot findet man die Drahthindernisse, die Schützengräben und die Batterie-Stellungen die 1914-1915 während der Armierung, die nicht abgeschlossen ist, gebaut wurden. In schwarz alle Untertrete-Räume und Batterien die zwischen 1887-1890 ungefähr gebaut wurden. Diese Räume wurden « Inf » oder « Mun » bezeichnet, die französischen Behörden kannte nicht die Differenz zwischen den Artillerie-Räume und Munitions-Räume. 

Source / Quelle : S.H.D.

 

2017 : extrait de la carte de Wikimapia. / Auschnitt von der Karte von Wikimapia 2017.

Source : Wikimapia 2017 - Annotations du CESFS

 

 

Vues aériennes / Luftaufnahmen

 

1947-09-05 : Vue aérienne du fort Ney sur la rive droite de l’Ill.

Luftaufnahme von dem Fort Ney auf der rechten Seite der Ill.

Source / Quelle : Géoportail, Institut National de Géographie (I.G.N.).

 

1950-07-13 : Vue aérienne du fort Ney sur la rive droite de l’Ill.

Luftaufnahme von dem Fort Ney auf der rechten Seite der Ill.

Source / Quelle : Géoportail, Institut National de Géographie (I.G.N.).

 

1950-09-14 : Vue aérienne du fort Ney et de l’ouvrage intermédiaire Neuf-Empert.

Luftaufnahme von dem Fort Ney und dem Zwischenwerk Neu-Empert.

Source / Quelle : Géoportail, Institut National de Géographie (I.G.N.).

 

1998 : Vue aérienne du fort Ney et de l’ouvrage intermédiaire Neuf-Empert.

Luftaufnahme von dem Fort Ney und dem Zwischenwerk Neu-Empert.

 

Source / Quelle : collection MJR

 

 

 

 

 

 

 

Distances avec les autres ouvrages / Abstand zu den Nachbarwerke

 

Fort Blumenthal à l’Est sur la rive droite du Rhin : 5,1 km (3,2 miles)

Ouvrage intermédiaire Neu-Empert à l’Est : 1,878 km (1,167 miles)

Fort Rapp à l’ouest : 2,987 km (1,856 miles)

Ouvrage Ney-Rapp à l’ouest : 1,593 km (0,996 miles)

Front Nord de la nouvelle enceinte urbaine au sud : 5,6 km (3,5 miles).

 

 

Caractéristiques / Spezifikationen

 

Grand fort détaché de ceinture à fossé plein d’eau de type « Biehler », au tracé pentagonal de lunette aplatie. Son relief est d’environ 10 m au-dessus du terrain naturel. Construction sensiblement identique aux deux autres à fossé plein d’eau de la rive droite du Rhin : Fort von der Tann (actuel fort Lefebvre) et Fort Werder (Fort Uhrich).

Faces droites et gauche : comprend 4 traverses par face et cinq plateformes d’artillerie pour deux pièces. Le laboratoire et les locaux d’artillerie à l’épreuve des bombes sous les faces.

Flancs droits et gauche : une grande poudrière de guerre sous chaque flanc.

Caserne sous les fronts droit et gauche, surmontée du parapet d’artillerie ; caserne à deux niveaux comprenant à l’aile gauche 15, puis 4 au saillant et à l’aile droite 14 casemates (2 cages d’escaliers par aile comprises) à l’épreuve des bombes ; et le bloc du saillant.

Poterne principale sous traverse en capitale munie de 2 x 7 pièces de chaque côté 

Défense rapprochée : flanquement à partir du rempart et des deux caponnières d’épaule, du saillant, des deux demi-bastions de angles de gorge droit et gauche, ainsi qu’à partir des créneaux du bloc de défense de l’entrée au niveau de la gorge, et du blockhaus de garde et du mur d’enceinte du tambour. Caponnière du saillant esquissée mais à priori non construite. A partir de 1887-1890 environ, installation d’une caponnière double avec feu de revers sur le saillant.

Bloc d’entrée de gorge : latrines dans le bloc droit et gauche de la gorge (2 x 4 pièces), et chambres de tir pour la défense rapprochée de l’entrée.

Tambour : comprend un blockhaus de garde et une place d’armes.

 

 

Déroulement de la construction / Verlauf vom Bau

 

1873 – 1876 : Dates officielles de la construction.

1873 – 1876 : Offizieles Datum für den Bau.

Mars 1873 – 31 mars 1875 : Dates plus précises d’après les diverses informations.

März 1873 – März 1875 : Korriegiertes Datum nach den verschiedene Informationen.

 

Dénominations successives / Bezeichnungen des Werkes

 

1872 – 1873 : Fort I, Fort Wantzenau.

1er septembre 1873 – Novembre 1918 : Fort I, Fort Fransecky.

23 novembre 1918 – 3 avril 1919 : fort du général Fransecky.

4 avril 1919 – juin 1940 : fort Ney.

Juillet 1940 – 1944 : Fort Fransecky.

1945 – à nos jours : fort Ney.

 

Biographie du général von Fransecky (1807-1890).

Le général prussien Eduard Friedrich von Fransecky est né à Gerdern le 16 novembre 1807. Il a commandé la 7ème division de la 1ère Armée du prince Friedrich-Karl lors de la bataille de Königgrätz où il a tenu avec ses troupes, durant de longues heures, le bois de Svibwald soumis à d'importants tirs d'artillerie, et par cela, a particulièrement contribué à la victoire. Durant la guerre de 1870 / 71, il était le général commandant le II. Armeekorps et participa avec celui-ci, aux combats de Metz et de Paris. Il est le premier commandant du 15ème corps d'armée allemand « XV. Armee-Korps » (20 mars 1871 - 1879). Ce corps nouvellement créé tient garnison en Alsace-Lorraine, dans les territoires annexés à l'empire. Très rapidement ce corps d'armée deviendra un des corps les plus puissant de l'empire allemand, avec un effectif de pratiquement deux corps d'armée. Le général commande les troupes et le territoire de ce corps, qui s'étendait à l'époque de Colmar à Strasbourg, de Bitche, Sarrebourg à Metz et Thionville. L'état-major était dans l'actuel Palais du gouverneur, rue Brûlée à Strasbourg. Le « General der Infanterie » von Fransecky a notamment été décoré le 25 janvier 1873 de la grande croix du mérite militaire royale et impérial « Grosskreuz der kgl. kaiserlichen Militär-Verdienst-Orden ». En 1879, il est nommé gouverneur militaire de Berlin. Il décède le 21 mai 1890 à Wiesbaden.

Portrait du General von Fransecky en 1870 (Collection MJR)

 

Mission / Aufgabe

 

1874 – 1886

Le fort Fransecky, placé sur la ligne principale de résistance de la ceinture des forts détachés de Strasbourg est le pilier du secteur nord - Nord-Abschnitt - de la place de Strasbourg. Ce fort doit, avec le Fort Blumenthal, couvrir le cours du Rhin inférieur. Son artillerie bat très bien la route de Lauterbourg et la plaine de l’Ill. Il borde la lisière nord de l'épaisse forêt de la Robertsau, ainsi que le cours tortueux de l'Ill. Entre Ill et Rhin, le terrain est humide, parsemé de bras morts. Il couvre de ses feux une route qui permet de traverser la forêt et gagner les localités de la plaine vers le nord de Strasbourg ainsi que la voie de chemin de fer Strasbourg-Lauterbourg-Germersheim inaugurée le 1er juillet 1876.

 1887-1918

Sa mission restera inchangée au cours des années 1887-1918. Toujours placé sur la ligne principale de résistance de la ceinture des forts détachés de Strasbourg, il demeure un ouvrage majeur de la ceinture dans un secteur difficile où il n'a pas été jugé utile de réaliser d'organisations des intervalles dans le cadre du programme de renforcement de 1887. Il faudra attendre le plan de mise en état de défense, dont les travaux sont réalisés entre au début de la Première guerre mondiale août 1914 et avril 1916 pour que le fort soit entouré de divers ouvrages et par l'implantation de divers ouvrages bétonnés et par des réseaux de fils de fer et de barbelés. Toutefois, compte tenu de la présence de la nappe phréatique à faible profondeur, on remplace souvent les tranchées par des levées de terre dont la forme est analogue à une digue.

 

 

Accès et visites / Zugang und Besuch

 

 

Le fort Ney est actuellement situé sur un terrain militaire (terrain d’exercice du Beckenwoerth). Il est encore régulièrement utilisé par les unités de la région. Une association de pêche et une société de chasse utilisent également ce site. Il est géré par le 2e régiment de Hussards, situé au camp d’Oberhoffen. L’accès est strictement interdit sans l’autorisation des autorités militaire.

Le fort Ney est actuellement situé sur un terrain militaire (terrain d'exercice du Beckenwoerth). Il est encore régulièrement utilisé par les unités de la région. Une association de pêche et une société de chasse utilisent également ce site. Il est géré par le 2e régiment de Hussards, situé au camp d'Oberhoffen. L'accès est strictement interdit sans l'autorisation des autorités militaire.

 

Source : Wikimapia 2017 - Annotations du CESFS

 

Plans - coupes / Grundriss - Schnitte

 

 

1874 : en 1874, le génie militaire allemand établi les deux plans projets pour l’accès au Fort Fransecky :

Un plan d’une route à installer entre le pont de l’Ill et l’entrée au niveau du tambour de gorge du Fort Fransecky « Straßenanlage von der Illbrücke nach dem Kehl-Tambour ». Il s’agit d’un plan en couleur de situation, de nivellement et de profils aux échelles 1/100e et 1/500e, signé par le lieutenant ingénieur « Ingenieurleutnant Hübschmann ».

Un plan en couleur pour l’installation d’une route du tambour de gorge à la route de la Wantzenau « Straßenanlage vom Kehl-Tambour nach der Wanzenauer Straße » aux échelles 1/500e et 1/100e, avec un plan de situation, le nivellement et les profils.

 

08/10/1874 : Réalisation du plan projet du Fort Fransecky Le service des fortifications de Strasbourg établi un plan projet du Fort Fransecky destiné à être joint en que pièce-jointe au devis du 5 octobre 1874. Ce plan de masse est à l’échelle 1 :500e. Ce plan comporte les signatures suivantes : Major und Ingenieur vom Platz : Herrfahrdt, Premier Lieutenant Hübschmann et d’autres autorités.

Source / Quelle : archives GSTAPK, collection MJR / Sammlung MJR.

Détail du flanc gauche (collection MJR)

 

1876 : réalisation d’un plan pour la réalisation d’un canal de dérivation à partir du fossé du Fort Fransecky vers l’Ill, un plan couleur aux échelles 1 :25e et 1 :250e comprenant un plan de situation, une vue, les plans de masse et les profils « Ableitungskanal vom Graben des Forts Fransecky nach der Ill ».

 

Exercices de forteresse – Visites importantes

 

 

30/06/1876 : un exercice de forteresse est organisé au Fort Fransecky le 30 juin 1876 auquel participe une compagnie du régiment d’infanterie saxon n°105 « königlich sächsischen Infanterie-Regiment Nr. 105 », portée à l’effectif de guerre. Après l’occupation des positions prévues, la compagnie a été inspectée par le gouverneur militaire de Strasbourg.

 

03/05/1877 après-midi : A l’occasion de la première visite officielle de l’empereur Guillaume 1er (Kaiser Wilhelm I) en Alsace-Lorraine du mardi 1er au vendredi 4 mai 1877, il a visité les forts et notamment le Fort Fransecky. A cette occasion la navigation sur l’Ill qui passe à proximité du fort a été interdite. D’après le programme et les comptes rendus publiés par la presse locale, le cortège impérial est sorti de la ville le 2 mai 1877 après-midi par l’ancienne porte des Juifs « Judenthor », est passé devant les Contades au niveau de la porte des Pêcheurs, à l’Orangerie, a traversé la Robertsau, a pris à gauche en direction du « Fuchs am Buckel » jusqu’au Fort Fransecky. Puis ils ont pris la direction de Mundolsheim, Oberhausbergen, Niederhausbergen, le chemin vers Schiltigheim, sont passés devant le cimetière Ste-Hélène et revenue par l’ancienne porte de Pierre « Steinsthor » et la « Steinstrasse ». Le cortège impérial comportait de nombreuses voitures. Dans la 1ère, un officier de la gendarmerie suivi de deux gendarmes montés, dans la 2ème le gouverneur de la place forte General von Schachtmeyer et le directeur de la police Polizeidirektor Back, dans la 3ème le général commandant, dans la 3ème le président supérieur « Oberpräsident » von Möller, dans la 4ème sa Majesté l’Empereur accompagnée par le prince héritier, et enfin les voitures de sa cour. L’empereur portait le petit uniforme de parade de l’infanterie avec casque « kleine Infanterie-Parade-Uniform mit Helm » ; le prince héritier portait l’uniforme de colonel du 2. Schlesischen Dragonner-Regiment Nr. 8 (bleu ciel et jaune). Les plus hautes autorités montèrent dans des calèches attelées “à la Daumont”, attelés de quatre Hongres munis d’un harnachement en argent « Tralehner-Rassenhengsten » de grande taille. Les attelages et les cochers et servants venait de la maréchalerie impériale de Berlin « kaiserliche Marstalle zu Berlin ». Parmi les autorités qui l’accompagnaient, on peut signaler la présence du Feldmarechal Graf von Moltke commandant l’état-major général allemand accompagné par son aide-de-camp « Adjudanten », le colonel Leclerc, le général inspecteur du corps du génie et des ingénieurs « General von Biehler » et du ministre de la guerre, le général von Kameke, un officier russe de la cour impériale, le général von Reutter, attaché militaire de la Russie, le chef du cabinet militaire von Albedyll, les deux aides de camp du prince héritier, le colonel Mischke et le colonel von Liebenau, ainsi que le maître des cérémonies, le Graf von Verponcher. Sur leur parcours ils ont été salués par la foule, on avait mis en place toutes les autorités municipales, les écoles, les associations, les chorales et des groupes de paysans à cheval, provenant des agglomérations traversées et ont avait décoré tout le parcours. En effet après le Fort Fransecky, le cortège a franchi l’Ill sur un pont flottant installé par le génie allemand à la hauteur de l’actuelle ferme avicole Michel (d’après l’histoire de la Wantzenau) et prend la direction de Hœnheim. Dans une lettre adressée à son frère, le Feldmaréchal comte de Moltke dit qu’il était étonné de ne pas avoir entendu de manifestations d’hostilité lors de la visite de l’Empereur en Alsace, contrairement à ce qu’il subit dans le sud de l’Allemagne.

 

 

 

 

 

Gallerie photos : aucune photo à l'heure actuelle

Galerie de photos : Fort I - Fort Fransecky (Ney)

/album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20060411-d05966r8-s2200-stb-fort-ney-jpg1/ Chemin en digue traversant la douve sur la gorge. Les grilles de défense ont disparu. © MJR Avril 2006 /album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20100102-a13883r8l1-mjr-stb-ft-ney-entree-jpg1/ Au niveau de gorge, l'entrée du fort et ses blocs de défense rapprochée © MJR Janvier 2010
/album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20100102-a13884rl8-mjr-stb-ft-ney-entree-jpg1/ Au niveau de gorge, l'entrée du fort et ses blocs de défense rapprochée © MJR Janvier 2010 /album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20100102-a13885rl8-mjr-stb-ft-ney-entree-jpg1/ Au niveau de gorge, l'entrée du fort et ses blocs de défense rapprochée © MJR Janvier 2010
/album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20100102-a13887rl8-mjr-stb-ft-ney-entree-aile-d-jpg1/ Au niveau de gorge, l'entrée du fort et ses blocs de défense rapprochée © MJR Janvier 2010 /album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20100102-a13876r9-ph-mjr-stb-ft-ney-entree-aile-d-jpg/ Front de gorge, aile droite : latrines © MJR Janvier 2010
/album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20011213-d07838r4l1-bp-stb-ft-ney-gorge-entree-latrine-gauche-exter-travee-jpg/ Front de gorge, aile gauche : latrines © BP Novembre 2001 /album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20100102-a13936r8-mjr-stb-ft-ney-capg-p99-100-101-102-jpg/ Flanc gauche, caponnière flanquant le fossé et la berme de l’escarpe © MJR Janvier 2010
/album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20100102-a13934r8-mjr-stb-ft-ney-capg-p99-100-101-102-jpg/ Flanc gauche, caponnière © MJR Janvier 2010 /album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20100102-a13938r8-mjr-stb-ft-ney-capg-p99-100-jpg/ Caponnière du flanc gauche, caponnière, à droite les embrasures à fusil pour flanquer la caponnière © MJR Janvier 2010
/album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20011213-d06754r4l1-bp-stb-ft-ney-aile-g-cap-ext-embr-detail-jpg/ Caponnière du flanc gauche © BP Novembre 2001 /album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20100102-a13945r8-mjr-stb-ft-ney-capg-p100-101-102-jpg/ Caponnière du flanc gauche : il reste des piquets du réseau de fils © MJR Janvier 2010
/album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20100102-a13954r8l1-mjr-stb-ft-ney-fosse-face-g-jpg/ Face gauche, fossé et berme sur l’escarpe © MJR Janvier 2010. /album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20100102-a13960r5-mjr-stb-ft-ney-captete-flancg-jpg/ Face gauche et caponnière de tête du saillant © MJR Janvier 2010.
/album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20011213-d06797r4l1-bp-stb-ft-ney-cap-tete-ext-facade-gauche-jpg/ Flanc droit de la caponnière de tête du saillant © BP Novembre 2001 /album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20011213-d06796r4l1-bp-stb-ft-ney-cap-tete-ext-facade-droite-jpg/ Flanc gauche de la caponnière de tête du saillant © BP Novembre 2001
/album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20100102-a13986r8-mjr-stb-ft-ney-captete-flancd-jpg/ Flanc gauche de la caponnière de tête du saillant © MJR Janvier 2010 /album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20100102-a14007r8-mjr-stb-ft-ney-capon-flancd-jpg/ Caponnière du flanc droit © MJR Janvier 2010
/album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20100102-a14029r8-mjr-stb-ft-ney-capon-flancd-jpg/ Caponnière du flanc droit © MJR Janvier 2010 /album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20100403-a19929r8l1-mjr-stb-ft-ney-entree-gorge-jpg/ Entrée de la poterne principale : il reste le pont-levis et les portes blindées © MJR
/album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20100102-a14058r8-mjr-stb-ft-ney-p65-poterne-cren-flanq-g-jpg/ Gorge. Bloc gauche. Créneau de défense de l'entrée avec volet blindé © MJR Janvier 2010 /album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20100102-a14060r8-mjr-stb-ft-ney-p65-insigne-grp-motocycl-fr-g-jpg/ Gorge. Bloc gauche. Dessins d'une unité motocycliste française 1939-1940 © MJR Janvier 2010
/album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20100102-a14062r10-mjr-stb-ft-ney-p65-latrines-jpg/ Gorge. Bloc gauche. Couloir des latrines (Photographie © MJR Janvier 2010 /album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20100102-a14070r9-mjr-stb-ft-ney-p67-latrines-jpg/ Gorge. Bloc gauche. Latrines © MJR Janvier 2010
/album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20100102-a14086r9-mjr-stb-ft-ney-p73-chaudiere-jpg/ Gorge. Poterne principale côté gauche. Chaudière chauffage central de 1943-1944 © MJR Janvier 2010 /album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20100403-a19892r9-ph-mjr-stb-ft-ney-gorged-n0-p060-gorge-latrines-2-d-jpg/ Gorge. Bloc droit. Latrines © MJR Janvier 2010
/album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20011213-d07758r5-burtscher-philippe-stb-ft-ney-n1-entree-poterne-proviantraum-jpg/ Gorge. Poterne principale. 1er étage. Magasin à vivres © BP Novembre 2001 /album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20011213-d07757r5-burtscher-philippe-stb-ft-ney-n1-entree-poterne-proviantraum-jpg/ Gorge. Poterne principale.. Magasin à vivres © BP Novembre 2001
/album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a200112-1-jpg/ Gorge. Poterne. Couloir de sable autour du magasin à vivres © Novembre 2001 /album/galerie-de-photos-fort-i-fort-fransecky-ney/a20100403-a42624r9l-mjr-stb-ft-ney-n0-p082-poterne-sous-traverse-en-capitale-jpg/ Vue de la poterne principale en direction de la gorge © MJR Avril 2010
Objets: 1 - 30 Sur 54
1 | 2 >>