1884

 

Dernière mise à jour : 2 juin 1882

 

Année 1884 divers

 

Fortifications, ouvrages en cours de construction

 

Allemagne Front Est

 

Place forte de Königsberg

Ouvrage en cours de construction :

Fort XII, Fort Eulenburg (1879-1885).

 

Place forte de Thorn

Ouvrages en cours de construction :

Fort IV, Fort Friedrich der Grosse, (1880-1885).

Fort IVa, Fort Heinrich von Plauen, 1882-1885).

Fort IVb, Fort Herzog Albrecht, 1882-1885).

Fort Va, Fort Ulrich von Jungingen, (1881-1885).

Fort VI, Fort Winrich von Kniprode, (1881-1885).

Fort VIa, Fort Hermann Balk, (1881-1885).

Fort VII, Fort Harmann von Salza, (1881-1885).

 

Place forte de Spandau

Ouvrage en cours de construction :

Fort II Fort Hahneberg (1 juillet 1882 – mai 1888). Fort détaché de ceinture de type Biehler, version modernisée à remparts bas pour l’infanterie, au tracé pentagonal de lunette aplatie, de taille moyenne à fossé sec, conçu pour un effectif de 356 hommes. Il comprend : 3 traverses-abris et 4 plates-formes double d’artillerie par face, 4 traverses et 4 plate-formes d’artillerie par flanc, une caserne de gorge brisée vers l’intérieur à deux niveaux, comprenant de gauche à droite 6 + 2 + 2 + 6 casemates et des latrines à l’extrémité de chaque aile ; flanquement des fossés par les remparts, par la caponnière double de saillant, les deux caponières d’épaule et la caponnière de gorgede la caserne de gorge ; entrée couverte par un tambour comprenant une place d’armes de gorge, un blockhaus de garde ; système de contres mines. Construction par la Société Heydt Schöttle et Schuster de Strasbourg. Compte tenu de sa construction tradive ce fort n’a été que très peu renforcé avec du béton après 1887, installation de grilles défensives et installations de batteries annexes : trois batteries annexes, deux sur l’angle de gorge, avec 8 obusiers de 15 cm et une sur le glacis du flanc droit avec 2 pièces de 15 cm ainsi qu’une batterie annexe sur l’angle de gorge gauche un abri à munitions avec 4 canons courts de 15 cm (plusieurs autres options de dotation sont préconisées). En 1895 abaissement du profil des traverses. 1927-1934 occupation de l’ouvrage par une association technique d’aéronautique. En 1934 centre d’instruction de la Wehrmacht. 1945 à la fin de la guerre des archives sont incendiés dans l’aile droite de la caserne. 1949 début de destruction partielle, à l’explosif des murs de contrescarpe, puis abandon au milieu de la zone frontière du mur de Berlin. En octobre 1993 création d’une association qui restaure le fort. 

 

Allemagne Front Sud

 

Place forte d’Ulm

Ouvrages en cours de construction :

Werk XXXV – Fort Oberer Eselsberg Nebenwerk (1883-1887), petit fort détaché, modernisé et renforcé en 1901, 1903-1904, caserne de gorge avec caponnière, tracé modernisé d’un fort détaché de type Biehler.

Werk XXXVI – Fort Oberer Eselsberg Hauptwerk (1881-1887), fort détaché de type Biehler à fossé sec de taille moyenne, 3 traverses-abris par front, à tracé modernisé avec rempart bas pour l’infanterie, lunette applatie, gorge rentrante bastionnée, caserne de gorge sur l’aile gauche. Modernisé et transformé en fort d’infanterie à partir de 1903. Renforcé avec du béton lors des travaux de mise en état de défense de 1914. Caserne très détérioriée à la suite de la destruction d’explosifs en 1944. Démoli en 1971 malgré les nombreuses protestations pour l’installation d’un centre logistique de l’université, il ne reste que les fossés et une partie des fronts.

 

Place forte d’Ingolstadt

Ouvrages en cours de construction :

Rive gauche du Danube

Fort II – Werk 145 (19 juillet 1877 – 27 juillet 1888) Fort Hartmann, érigé au nord-ouest de Hummelberg. La fin des travaux a été retardée par l’effondrement de la contrescarpe. Fort détaché de ceinture à fossé sec de type Biehler, au tracé pentagonal de lunette aplatie, de taille moyenne. Comprend 3 traverses-abris par face ; caserne de gorge à deux niveaux, brisée vers l’intérieur, comprenant de gauche à droite environ 3 + 6 + 6 + 5 casemates et 2 coffres de flanquement de part et d’autre de l’entrée ; un grand magasin à pourdre sous chaque flanc ; une caponnière double à feux de revers sur le saillant et une caponnière simple sur chaque angle d’épaule. Alors que les forts de la rive gauche du Danube ont des fossés pleins d’eau, le Fort II est l’exception avec son fossé sec. 17 septembre 1888 – 18 avril 1891 : renforcement partiel de l’ouvrage. 1888-1897 aménagement des batteries annexes. Le fort à été détruit et le site avait été utilisé comme décharge. Quelques restes sont encore présents sous un monticule en herbe comme une partie de la batterie annexe gauche.

Fort III – Werk 146 (4 avril 1877 – 1er août 1887) Fort Von der Tann érigé sur le Kraiberg au sud-est de Gaimersheim. La construction a durée plus longtemps que prévu à cause des difficultés liées au terrain qui ont entraîné des éboulements. Grand fort détaché de ceinture à fossé sec de type Biehler, au tracé pentagonal de lunette aplatie. Comprend 4 traverses-abris par face ; caserne de gorge à deux niveaux, brisée vers l’intérieur, comprenant de gauche à droite environ 6 + 6 + 6 + 8 casemates et 2 coffres de flanquement de part et d’autre de l’entrée ; un grand magasin à pourdre sous chaque flanc ; une caponnière double à feux de revers sur le saillant et une caponnière simple sur chaque angle d’épaule. C’était le plus grand fort de la gauche du Danube. 18 septembre 1888 – 18 juin 1891 : renforcement partiel de l’ouvrage. 1888-1892 construction des batteries annexes droite et gauche. 1940-1945 utilisé comme dépôt de munitions. Le glacis et les batteries annexes avaient servis parès la guerer à l’installation des réfugiers. Le fort a été détruit à l’explosif en 1946. Actuellement ce site est un parc public et quelques débris sont visibles.

 

Belgique

 

Place forte d’Anvers

Ouvrages en cours de construction :

Fort de Lier (1876-1893), également dénommé fort de Lierre.

Fort de Walem (1878-1893 ou 1876-1893 ?), également dénommé fort de Waelhem.

Fort de Steendorp (1877-1892) ou fort de Ruppelmonde : 1 coupole 2 x 15 cm.

 

France Front Ouest Côte de la mer du Nord, Manche et Océan Atlantique

 

Place forte de Brest

Ouvrage en cours de construction :

Fort de Crozon (1883-1886), presqu’île de Crozon, fort au tracé pentagonal.

 

Place forte de Lorient

Ouvrage en cours de construction :

Poste optique de Beg en Aud (1884-1905).

 

France Front Nord-Est

 

Place forte de Lille.

Ouvrage en cours de construction :

Batterie du Camp Français (1880-1884), batterie maçonnée comprenant 3 traverses-abri et un casernement.

 

Place forte du Quesnoy

Ouvrage en cours de modernisation :

Place forte du Quesnoy (1533) construction des premiers bastions. 1654 : place prise par les Français. 1668-1672 : importants travaux de modernisation sous la direction de Vauban. 1867 : déclassée. 1878 : reclassée. 1882-1886 : la place est réorganisée. 1901 : déclassée. Octobre 1918 : les Néozélandais prennent la place occupée par les Allemands à l’aide d’échelles d’assaut.

 

Position de La Fère – Laon - Soissons

Ouvrage en cours de construction :

Batterie de Condé-sur-l’Aisne (1877-1888). 16 février 1932 : déclassée.

 

Place forte de Verdun

Ouvrages en cours de construction :

Fort de Bois-Bourru (1881-1887) fortin de Caurra, fort ; modernisé 1891-1894, 1904-1907, 1913-1914, 3 tourelles de mitrailleuses, 1 observatoire, 2 casemates de Bourges.

Fort de Choisel (1883-1885 ou 1883-1886) fort Manèque, poste puis fort pentagonal, modernisé 1894-1897, 1901, 1906-1912 : caserne bétonnée, 2 casemates de Bourges, une tourelle de mitrailleuses, 1 tourelle de canons de 75 Mle 05 ; 1916-1917 : transformé en centre de résistance avec réseau souterrain de galeries.

Fort de Douaumont (1885-1891), grand fort, modernisé 1887-1889, 1901-1903, 1907-1909, 1911-1913, 1 tourelle de 75, 1 tourelle de 155, 2 tourelles de mitrailleuses, 5 observatoires, 1 casemate de Bourges.

Fort de Landrecourt (1883-1886) fort Jamin. 1890-1892 : installation d’une caserne de guerre. 1907-1910 : installation : 1 tourelle de 75 Mle 05, 2 tourelles de mitrailleuses, 3 observatoires cuirassés, 1 casemate de Bourges. 1914-1918 : installation d’un réseau de galeries souterraines.

Fort Les Sartelles (1881-1884), fort, modernisé 1894-1897, 1904-1906, 2 tourelles de mitrailleuses, 2 observatoires, 2 casemates de Bourges.

Fort de Moulainville (1883-1885), fort, modernisé 1889-1891, 1905-1909, 1 tourelle de 75, 1 tourelle de 155, 2 tourelles de mitrailleuses, 4 observatoires, 1 casemate de Bourges.

Fort de Vaux (1881-1884), fort, modernisé 1888-1895, 1904-1906, 1910-1912, 1 tourelle de 75, 3 observatoires, 2 casemates de Bourges.

Poste de Belle-Epine (1883-1886), poste, non renforcé.

Poste puis ouvrage de Le Chana (1883-1884), poste Pierquin, ouvrage d’infanterie. 1906-1911 : Modernisation de l’ouvrge : 1 tourelle de 75 Mle 05, 1 observatoire. 1944 : Cuirassements endommagés par des essais américains.

 

Rideaux des Hauts de Meuse

Ouvrages en cours de construction :

Fort Les Paroches (1883-1885) fort Colaud, ouvrage peu modernisé, 1890 un magasin sous roc et 1900-1910 réseau de fils et grilles.

Ouvrage Jouy-sous-les-Côtes (1883-1885) fort Raoult, peu modernisé. 1890 : abri sous roche. 1910 : réseau de fils et de grilles. 1917-1918 : installation d’un réseau de galeries profrondes.

 

Place forte de Toul

Ouvrage en cours de construction :

Fort de Gondreville, ouvrage puis fort, (1884-1887) fort Dahlmann, modernisé 1906-1909, 1 tourelle de 75 modèle 05, 1 tourelle de mitrailleuses, 2 observatoires cuirassés, 1 casemate de Bourges.

 

Place forte de Langres

Ouvrage en cours de construction :

Redoute puis fort de Montlandon (1883-1885) fort Mortier.

 

Place forte d’Epinal

Ouvrages en cours de construction :

Batteries de Dogneville (1884 la 1ère 1886 la 2e).

Batterie de Golbey (1884) codée M26.

Batterie du Malgré-moi (1884) également dénommée batterie Gratien et codée M7, au NE du fort de Razimont.

Fort d’Uxegney (1882-1884), modernisé 1894-1896-1910-1914. 1 tourelle de 75, 1 tourelle de 155, 2 tourelles de mitrailleuses, 3 observatoires, 2 casemates de Bourges.

Fort Les Friches (1883-1884), non modernisé.

Fort La Voivre (1883-1884), non modernisé.

Fort des Adelphes (1883-1885) fort Richepance, modernisé en 1892, 1908-1914.  Tourelle de 75 mm, 1 tourelle de mitrailleuses, 3 observatoires, 1 casemate de Bourges.

Fort de Bois l’Abbé (1884-1885) fort Poniatowski, non modernisé.

 

Place forte de Belfort

Ouvrages en cours de construction :

Fort de Bessoncourtfort Sénarmont (1883-1886).

Fort du Bois d’Oye (1883-1886) fort Eblé, grand fort pentagonal à gorge rentrante.

 

Trouée de Belfort

Ouvrages en cours de construction :

Batterie des Etablons (1884), frontière suisse, massif du Lomot, au SE du fort du Lomont.

La Tour Carrée (1883), blockhaus d’infanterie placé entre le Fort de Lomont et la batterie des Roches.

 

Trouée de Belfort, frontière suisse, Montbéliard - Pontarlier

Ouvrages en cours de construction :

Fort de Joux (1879-1887) comprend 2 casemates cuirassées Mle 1878 en fonte dure.

Fort du Larmont inférieur (1882-1884) fort Malher, construit près de Pontarlier sur un site occupé depuis 1846 par un ouvrage dénommé fort Malher, en ervice jusqu’en 1877. 1891 : installation d’un abri sous roc.

 

France Front Sud-Est

 

Place forte de Lyon

Ouvrage en cours de construction :

Rive droite de la Saône :

Deuxième ceinture de forts détachés :

Fort du Paillet (1883-1886) au nord-ouest de Lyon, sur la rive droite de la Saône. Etat actuel : appartient à la commune de Dardilly. Occupé par plusieurs associations dont l’une qui fait visiter l’ouvrage.

 

Place forte de Grenoble

Ouvrage en cours de construction :

Fort de Comboire (1882-1885) fort Monteynard, fort à cavalier, tracé en forme de pentagone très étiré.

 

Place forte de Chamousset

Blockhaus et coupure du Crépas (1884).

 

Place forte de Saint-Vincent

Ouvrages en cours de construction :

Batterie du Chatelard (1883-1885) ou batterie Châtelard, située au-dessus du fort de Saint-Vincent.

Batterie de Dormillouse (1884-1886) ouvrage de montagne.

 

France Front Sud

 

Frontière italienne

Ouvrages en cours de construction :

Chiuse de Bauma Negra (1884-1887). Dispositif de coupure de route près de Nice avec 2 canons de 12 culasse.

Fort du Mont Bardonnet, (1883-1886) fort Suchet. 2 tourelles Mougin Mle 1876, près de Nice.

 

Place forte de Nice

Ouvrages en cours de construction :

Batterie des Granges (1883-1890) parfois dénommée batterie Basse.

Fort de la Tête de Chien (1879-1884). Comprend une casemate cuirassée pour canon de 155 mm.

 

France Front Sud Côtes de Méditérannée

 

Place forte de Toulon

Ouvrages en cours de construction :

Batterie de la Badine (1884).

Fort du Coudon (1879-1884).

 

Italie Centre

 

Place forte de Rome

Ouvrages en cours de construction :

Forte Antenne (1882-1891), fort détaché de ceinture.

Forte Ostiense (1882-1884), fort détaché de ceinture.

Forte Pietralata (1881-1885), fort détaché de ceinture.

Forte Prenestino (1880-1884), fort détaché de ceinture.

Forte Tiburtino (1880-1884), fort détaché de ceinture.

Forte Trionfale (1882-1891), fort détaché de ceinture.

 

Pays-Bas

 

Ligne d’Utrecht « Waterlinie »

 

Place forte d’Utrecht

Ouvrages en cours de modernisation :

Fort bij Rijnauwen (1868-1871). Grand fort à fossé plein d’eau, plus grand fort de la Waterline (31 ha). En 1877-1885 il est modernisé, construction d’une grande caserne à l’épreuve des bombes et des batteries de flanquement n°3 et 4. En 1885 son équipage était de 675 hommes et 105 pièces d’artillerie. 1918 installations d’abris de groupe en béton type 1918. En 1939 installation d’une casemate de mitrailleur « Koepelkazemat type G » et d’abris de groupe « Groepschuilplaats Type P ». 1942-1943 lieu de détention et d’exécution. Classé aux monuments historiques « Rijksmonument » et est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Secteur de Ouderkerk.

Ouvrage en cours de construction :

Fort bij Abcoude (1884-1887). Commune de Ronde Venen. Classé aux munuments historiques du royaume « Rijksmonument » et au patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

Roumanie

 

Place forte de Bucarest

Construction des fortifications de Bucarest dont le plan adopté pour le camp retranché comprenait 18 forts situés à une distance de 12 à 13 km du centre de la place et laissant entre eux des intervalles de 3 à 4 kilomètres ; une batterie intermédiaire dans chacun des intervalles.

 

Expériences, innovations et progrès de la fortification et de l’artillerie de siège et de forteresse

 

Allemagne

1884 : mise en service des obus long de 15 cm et de 21 cm « 15 cm / 21-cm-Langgranaten » chargé de coton-poudres « Schiessbaumwolle »

 

Publications de l’année 1884

 

Auteurs : Auteurs divers.

Titre : 1883 – 1884. Cours de fortification. Fortification. Introduction.

Date de l’édition : 1884.

 

Auteurs : Auteurs divers.

Titre : Revue d’Artillerie – Tome 24 – Avril – Septembre 1884.

Editeur : Berger-Levrault et Cie, libraires éditeurs, 5, rue des Beaux-Arts, Paris et 11, rue Jean-Lamour, Nancy.

Date de l’édition : 1884.

Auteurs et articles :

E. Jourdy, capitaine d’artillerie, commandant l’artillerie de l’arrondissement de Champigny : Tactique de la défense des places ; France : Mémoires rédigés par des officiers d’artillerie de marine ;

Allemagne : Essai d’une fusée à double effet ; page 94 ; Poudre prismatique brune, dite poudre chocolat ; Artillerie allemande ; Nouveau projectile Krupp ; Nouveau règlement pour l’artillerie à pied ; Cours de l’Ecole de télégraphie de forteresse de Metz ; Modification de la composition des batteries allemandes sur le pied de paix ; Angleterre : Essai de nouvelles pièces de campagne ; Autriche-Hongrie : Un nouveau chargeur ; Nombre d’officiers dans l’armée autrichienne ; Espagne : Défense des côtes ; Etats-Unis : Nouvel engin pour lancer de la dynamite ; Questions d’artillerie en Allemagne ; Essais de tir contre des plaques de blindage en Danemark ; Tir de projectiles en acier dur contre des plaques de cuirassements ; Allemagne : Grandes manœuvres impériales ; Allemagne : Ouverture de la cartoucherie de Spandau ; Transfert de l’Ecole militaire d’Erfurt à Glocau ; Gargousses en laiton ; Obus Gruson chargés avec une substance brisante ; Espagne : Cartouches en tôle de fer ; Italie : Officiers de la milice territoriale de l’artillerie et du génie ; Russie : remplacement des escarpes détachées par des grilles en fer ; Les champs de tir de l’artillerie en Allemagne ; France : Manœuvres tactiques d’artillerie du camp de Châlons ; Allemagne : Création d’un détachement d’aérostiers ; Expériences faites à l’usine Krupp en 1884 ; Création de batteries de torpilles sur les côtes ; Etats-Unis : Les canons à la dynamite ; Italie : Armement de la marine avec le fusil à répétition système Bertholdo ; Portugal : Le camp retranché de Lisbonne ; Essais de tir contre des plaques de blindage en Danemark ; Allemagne : Mortier sphérique de l’usine Gruson ; Allemagne : Emploi de la poudre de Rottweil avec le fusil Mauser 1871 ; Angleterre : Accident survenu au canon de 100 tonnes ; Autriche-Hongrie : Etudes sur les fusils à répétition ; Etats-Unis : Fabrication des canons en acier ; Italie : Dépenses faites pour la création du matériel d’artillerie et pour les expériences de tir pendant les années 1882 et 1883 ; E. Frique, capitaine d’artillerie : Le service de batterie en temps de paix dans l’armée allemande ; France : Aérostation militaire ; Canon système Hope expérimenté à l’usine de Terre-Noire ; Allemagne : Changements projetés pour l’Ecole de l’artillerie et du Génie à Munich ; Angleterre : Nouveau matériel de campagne ; Espagne : Poudre-chocolat ; Italie : Nouveau cuirassé, le Ruggiero di Lauria.

 

Auteur : Sachs Prof. Dr. Karl.

Complément auteur : Oberlehrer am Realgymnasium zu Brandenburg a./B.

Titre : Sachs-Villatte Encyclopädisches Wörterbuch der französichen und deutschen Sprache. Methode Toussaint-Langenscheidt. Hand-und Schul-Ausgabe (Auszug der grossen Ausgabe). Neue bearbeitete und verbesserte Auflage.

Editeur : Langenscheidtsche Verlags-Buchhandlung, Prof. G. Langenschaidt, Hallesche Strasse 17, Berlin. SW.

Date de l’édition : 1884.

 

Auteur : Schumann (Major / commandant).

Titre : Die Bedeutung drehbarer Geschützpanzer (L’importance des cuirasses de pièces tournantes), Complément au titre ; ouvrage préconisant une profonde réforme de la fortification permanente, qui est d’ailleurs paru une année après avec une deuxième édition.

Date de l’édition : juin 1884.

 

Chroniques de l’anné 1884

 

Vendredi 9 mai 1884

Allemagne, fortifications de la ligne Mutzig - Phalsbourg : premiers projets de construction.

Le projet de construction des fortifications de Mutzig est évoqué pour la première fois dans un mémoire du ministère de la guerre prussien. Proposition de construire des forts d’arrêt à Mutzig et Sarrebourg.

 

Jeudi 15 mai 1884

Allemagne, fortifications : ordonnance impériale concernant le projet de ligne Mutzig – Phalsbourg.

Le 15 mai 1884 est signé un ordre de cabinet « A.K.O. » concernant la construction de fortifications sur la ligne Sarrebourg – Molsheim pour barrer les nœuds de communications importants sur la frontière ouest. Un seul site se concrétisera ultérieurement avec la construction du groupe fortifié de Mutzig appelé Feste Kaiser Wilhelm II.

 

Juin 1884

Allemagne, fortifications : publication d’un ouvrage sur les cuirassements.

En juin 1884, le Major (commandant) Schumann publie un document portant le titre : « Die Bedeutung drehbarer Geschützpanzer » (L’importance des cuirasses de pièces tournantes), préconisant une profonde réforme de la fortification permanente, qui est d’ailleurs paru une année après avec une deuxième édition.

 

Dimanche 6 juillet 1884

Allemagne, protection sociale : création d’une assurance de protection des travailleurs.

Le 6 juillet 1884, création en Allemagne de la protection des travailleurs de l’industrie en cas d’accident du travail « Unfalversicherungsgesetz für Industriearbeiter ».

Sources

 

Bibliographie

Auteurs divers : Revue militaire de l’Etranger.

Auteurs divers : Straßburger Zeitung und Amtliche Narichten für das General-Gouvernement Elsaß.

Burger Matthias : Die Bundesfestung Ulm, Deutschland grösste Festungsensemble ; autoédition Föderkreis Bundesfestung Ulm e.V., 2006. S2830.

Burger Matthias : Bundesfestung Ulm, Ein Führer durch die Festungsanlagen, autoédition Föderkreis Bundesfestung Ulm e.V., 2010. S2551.

Burtscher Philippe : De la ceinture fortifiée de Strasbourg à la Position de la Bruche, Editeur : Cercle d’Etudes des Fortifications et Société d’Histoire de Mutzig et environs, 1999. S0175.

Doise Jean : Histoire militaire de l’Alsace militaire, La défense du pays in Saisons d’Alsace n°87 de mars 1985, pages 41-42. S2534.

Dumsky Walter : Die deutschen Festungen von 1871 bis 1914 : Strategische Bedeutung und technische Entwicklung. Erlanger Historische Studien herausgegeben von Professor Dr. Karl-Heinz Ruffmann Professor Dr. Hubert Rumpel. Bd. / Vol. 11 ; Frankfurt am Main, New York, Paris ; 1987.

Frijns Marco, Malchair Luc, Moulin Jean-Jacques, Puelinckx Jean : Index de la fortification française 1874-1914, autoédition, 2008. S2757.

Frobenius H. : Unsere Festungen. Entwicklung des Festungswesens in Deutschland seit Einführung der gezogene Geschütze bis zur neusten Zeit. Band I : Die Ausgestaltung der Festung ; 1912.

Grabau A. : Das Festungsproblem in deutschland und seine Auswirkung auf die strategische lage von 1870-1914, Berlin, 1935.

Gosch Frank : Festungsbau an Nordsee und Ostsee ; Die Geschichte der Deutschen Küstenbefestigung bis 1918, Mittler & Sohn, Hamburg, Berlin, Bonn, 2003. S2938.

Lacoste W. : Neubreisach 1871 – 1916, Strassburg Vorfeld 1914-1916 in DAWA Sonderheft 29, 1997.

Lacoste W. : Die Weserforts. Beiträge zur Geschichte in DAWA Sonderheft 28. Deutschen Atlantikwall Archiv, 1999.

Le Halle Guy : Histoire des fortifications en Franche-Comté et pays d’Ain, Martelle Editions, 1991. S0360.

Le Hallé Guy : Le système Séré de Rivières ou le témoignage des pierres, Ysec, 2001. S1253.

Muller H. (Major au grand Etat-major allemand. Traduit avec l’autorisation de l’auteur par Alfred Bertrang, capitaine-commandant attaché à l’état-major de l’artillerie belge) : Développement de l’artillerie de place et de siège prussienne sous le rapport du matériel, de l’organisation, et de l’instruction de 1815 à 1875, établi d’après les documents officiels ; Librairie militaire de J. Dumaine, Paris, 1876. S0487.

Rolf Rudi : Die Deutsche Panzerfortifikation. Die Panzerfesten von Metz und ihre Vorgeschiche ;

1991 ; Biblio Verlag, Osnabrück. S0081.

Generalleutnant a.D. Schirmer : V. Teil : Das Gerät der schweren Artillerie ; Verlag Bernard & Graefe, Berlin ; 1937. S0596.

Richard Pierre : Fort du Mont-Bart, position stratégique, construction du fort, autoédition, 2000. S2267.

Schulze Manfred P. : Fort Hahneberg. Das einzige Aussenfort der Festung Spandau ; Heimatkindliche Vereinigung Spandau 1954 e.V. Förderkreis Museum Spandau, Berlin 2004. S1897.

Tempelman Lex & Will Chris : De Nieuwe Hollandse Waterlinie, 2009.

Theile Markus : Das Fort Oberer Kuhberg, autoédition Föderkreis Bundesfestung Ulm e.V., 2014.

Torfs L., en collaboration avec A. Casterman : Les agrandissements et les fortifications d’Anvers ; Bruxelles, 1871.

Truttmann Philippe : La barrière de Fer ; L’architecture des Forts du Général Séré de Rivières (1872-1914) ; Gérard Klopp éditeur, 2000. S2480.

Weinsberg Alexandre : Le fort de Queuleu in Fortifications & Patrimoine, Association Le Mur, Année 2000. S0530.

 

Archives & Bibliothèques

Archives de la Ville et de l’Eurométropole de Strasbourg.

Archives départementales du Bas-Rhin ; Strasbourg.

Bibliothèque du mess de garnison de Strasbourg

Bibliothèque Nationale de France

Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg

Bibliothèques Municipales de Strasbourg.

Bundesarchiv (archives fédérales allemandes)

Bundesarchiv Abteilung Militärarchiv, Freiburg

Geheimes Staatsarchive Preussischer Kulturbesitz, Berlin.

Generallandessarchiv Karlsruhe et Bundesarchiv, Stuttgart.

Service Historique de la Défense, Vincennes.

 

Sites Internet

Accès aux ouvrages en ligne de la BNF et de la BNUS :

https://gallica.bnf.fr/accueil/fr/content/accueil-fr?mode=desktop

Bundesarchiv (archives fédérales allemandes)

https://www.bundesarchiv.de/DE/Navigation/Home/home.html

Site très complet recensant les fortifications françaises 1874-1918 environ :

https://www.fortiffsere.fr/

Arme du Génie et fortifications diverses

https://franchissement.forumgratuit.org/

 

Fortifications allemandes de l’ancien territoire d’Alsace-Lorraine :

Fort de Mutzig – FKWII (Feste Kaiser Wilhelm II)

https://www.fort-mutzig.eu/desk/smart/smart_menu.php?langue=fr

Fort Ducrot à Mundolsheim

https://www.fortpodbielski-ducrot-mundolsheim.fr/

https://www.facebook.com/Fort-IIIa-PODBIELSKI-fort-Ducrot-152901354769096/

Fort Rapp à Reichstett

https://www.facebook.com/fortrappreichstett/

 

 

Traductions et rédactions des articles : MJR 2019